D'où viennent les douleurs de règles ?

Le Docteur Levesque nous explique

Le Docteur Amélie Levesque est algologue dans le service d’urologie du CHU de Nantes et spécialiste des douleurs pelviennes et périnéales chroniques.
Elle nous explique comment fonctionne le cycle menstruel et d’où viennent les règles douloureuses.

Dysménorrhées : quels sont les symptômes des règles douloureuses ?

Le syndrome prémenstruel, aussi appelé SPM, regroupe un ensemble de symptômes ressentis autour de la période des règles : douleurs, bouleversement du système digestif, sautes d’humeur, fatigue.

Les dysménorrhées, en particulier, sont des douleurs de type crampes survenant lors de la période des règles. Généralement ressenties dans le bas-ventre, elles s’étendent parfois jusqu’à la région lombaire. Elles sont dites primaires quand elles ne sont causées par aucun trouble gynécologique sous-jacent. A l’inverse, les dysménorrhées secondaires sont dues à des pathologies.

En savoir plus

Le patch Urgo Moon est indiqué pour les dysménorrhées primaires et pour les douleurs pelviennes chroniques (ex : endométriose)

3 programmes sont disponibles selon le type de douleurs ressenties.

Schéma d'appareil reproducteur féminin

Le cycle menstruel : pourquoi a-t-on mal pendant ses règles ?

Le cycle menstruel est un mécanisme naturel qui rythme la vie des femmes de la puberté à la ménopause. Il s’accompagne souvent de désagréments voire de douleurs pendant les premiers jours des règles. Si chaque femme vit différemment son cycle, les mécanismes sont connus et communs à toutes, en particulier les mécanismes de la douleur.

On vous en dit plus sur l’origine des douleurs menstruelles.

En savoir plus

Les pathologies associées aux douleurs de règles

Bien qu’il soit courant de ressentir un certain inconfort pendant les règles, les douleurs menstruelles ne doivent pas devenir handicapantes et entraver les activités du quotidien. Si c’est le cas, il est important d’en parler à son médecin généraliste ou à son gynécologue.

Les douleurs menstruelles intenses peuvent être le symptôme de pathologies qu’il faut diagnostiquer comme l’endométriose, les varices pelviennes ou les fibromes utérins.

En savoir plus